Posted on Laisser un commentaire

Scoubidou ( Scooby-doo)

scoubidou

Enfin un dessin animé qui traite des fantômes et monstres mais qui ne fait pas peur ! En tout cas, quand on le regardait quand on était petit on pouvait être fier d’être beaucoup moins peureux que Scoubidou et Sammy. De plus, on savait très bien qu’à la fin, la supercherie du fantôme allait être démasquée par le Scooby-gang. En effet, le fantôme ou monstre n’était en fait qu’un simple méchant déguisé en monstre afin d’arriver à ses fins.

En France, ce dessin animé a été diffusé à partir de 1975 dans l’émission Les Visiteurs du Mercredi sur TF1 puis rediffusé pendant toutes les années 80 et 90 puis être remasterisé dans les années 2000.

Les épisodes de Scoubidou peuvent se regarder dans l’ordre qu’on le souhaite car il n’y a pas d’enchaînement entre les histoires. En fait, le scénario des histoires suit toujours la même trame. Chaque enquête débute par un déplacement vers le lieu hanté en Mystery Machine : un van aux couleurs très 70s conduit par Fred. Quand ils arrivent dans ce lieu hanté, l’équipe se sépare et les 2 plus grands peureux : Scoubidou et Sammy se retrouvent ensemble.

Scoubidou et Sammy sont ceux qui tombent toujours sur le méchant ce qui les conduit a sauter dans les bras de l’un ou de l’autre dès qu’ils voient le monstre ou fantôme. Autre particularité des ces 2 personnages : ils ont toujours faim et ils adorent les Scooby-snack.

Les autres personnages sont:

Fred Jones, le beau goss, qui me fait un peu penser à Ken (le copain de Barbie), il porte un jean et un bandana orange autour du cou.
Daphné Blake, la jolie rousse qui adore la mode.
Véra Dinkley : petite brune à lunettes, c’est le cerveau de l’équipe, celle qui trouve les indices. Ce qui ne l’empêche pas de perde ses lunettes…

Alors vous avez eu peur étant petit ? Dites-le nous ci-dessous 🙂

Fred

Posted on

La puce sauteuse

puces

Dans les années 80-90, a côté de l’élastique pour les filles et des billes plutôt appréciées pour les garçons, un autre jouet qui plaisait à tous existait : la puce sauteuse.

Le principe était tout aussi simple qu’amusant, il suffisait de retourner la puce en plastique mou en appuyant fortement au centre, de la poser sur une surface dure et plate… et ploc ! Au bout de 3 ou 4 secondes, elle se projetait en l’air pour essayer de retrouver sa forme initiale.

Devant un tel tour de magie, la folie a rapidement gagné de nombreuses cours d’écoles car tout le monde voulait “sa” puce, histoire d’en découdre avec ses camarades en prouvant par A+B qu’elle sautait plus haut que celles des autres.

Puis, les plus casse-cou d’entre nous ne voulaient plus se contenter des puces de 3 cm, il fallait plus grand et de plus grands sauts! La puce noir de 5 cm fut alors crée ! Grâce à cette grosse puce, a nous la gloire dans la cour d’école, enfin, si elle parvenait à sauter… Parfois elle finissait bloquée.

Assoifés par les nouveaux défis et lassés par les simples sauts, il fallait trouver une nouvelle utilité à ces puces. La 3ème étape (après la puce classique et celle de 5 cm) consistait à se faire sauter les puces sur les membres (bras, front ou autres…), bien sûr, il faillait ne pas avoir peur des bleus.

4ème et dernière étape du gros casse-cou, utiliser sa puce en ventouse, bien sûr cela était totalement stupide et faisait mal ! On s’en sortait avec un beau suçon pour couronner la chose.

Pour terminer, nous finirons par un petit conseil: ne pas attendre au-dessus de la puce pour la voir sauter… Ca fait mal!

Fred

Posted on Laisser un commentaire

La pâte slime

slime

Il ya certains types de jouets qui fonctionnent tout le temps, ce sont les jouets dégoutants ou crados et “beurk” comme on disait quand on était petit. C’est peut-être ce jouet qui le démontre le plus, la pâte slim. Crée par Mattel en 1976, très vite, tous les enfants en ont voulu pour Noël cette année-là.

La pâte slim c’est une matière visqueuse froide que l’on trouve dans un petit récipient en plastique qui coule entre vos doigts et qui vous donne une sensation étrange et inoubliable.

Dans les années 80, de nombreux jouets ont été créés avec pour principal élément la pâte Slim. Cela commença par des vers, des yeux ou des insectes en plastique. Dans le film SOS Fantôme, Bouffe-tout répandait partout de l’ectoplasme, cette substance se retrouva donc dans nos jouets sous forme de slim.
Puis, ce fut le tour des Tortues Ninja et des Maîtres de l’univers d’inclure de la pâte slim dans leurs jouets.

Pour ceux qui se demandent comment est faite la pâte slim, c’est en fait très simple, il s’agit en fait d’un gélifiant mélangé à un colorant et a une espèce minéral, le borax. Cette version n’est pas comestible et donc un peu dangereuse pour les enfants. il existe une version que vous pouvez faire dans votre cuisine que vous retrouverez en dessous ci-dessous.

Recette de la pâte slime

Ingrédients de la pâte slim :

• 110 ml d’eau environ,
• 100g de fécule de maïs (type Maïzena),
• quelques gouttes de colorant alimentaire (vert pour un effet ghostbuster)

Comment faire de la pâte slime :

Mélanger l’eau et le colorant. Il faut mettre au moins 8 gouttes de colorant alimentaire afin que la couleur soit vive.

Versez l’eau sur la fécule de maïs puis malaxez avec les doigts. Très vite vous allez vous rendre compte que vos doigts sont bloqués dans cette pâte quand vous mélangez rapidement!

Si c’est trop liquide, n’hésitez pas à rajouter de la fécule de maïs.

Bref, que vous soyez né dans les années 70 ou 80, vous n’avez pas pu passez à côté de ce phénomène

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Worms

worms

Qu’ils étaient attachants ces petits vers avec leur arsenal farfelu. On aimait le graphisme cartoon et la petite voix avec des formules accrocheuses telles que “I’ll get you!”, “Revenge!”, “Stupid!” et “Bombs away!”. Contre l’ordinateur ou contre un ami, en 2D ou 3D vous n’avez pas pu y échapper. Pour les plus originaux, peut-être même que vous y avez jouer sur une N-gage.

Le principe du jeu est simple, chaque joueur contrôle une équipe de vers. Le déroulement d’une partie se passe à tour de rôle. Chaque joueur peut alors utiliser les outils et les armes disponibles pour attaquer et tuer les vers adversaires et ainsi gagner la partie. Les vers peuvent se déplacer sur le terrain en marchant et en sautant, et par d’autres moyens comme le saut à l’élastique, la corde de ninja, le jet-pack ou encore par l’utilisation de parachute. Chaque tour de jeu est limité dans le temps, pour éviter de trop longue réflexion et que les joueurs n’abusent du déplacement.

En ce qui concerne les souvenirs marquants de ce jeu, on peut noter :

  • Le fait d’utiliser dès le départ la bat de baseball car c’était l’arme la moins dangereuse et la plus efficace.

  • Ou encore : l’insulte ultime qui était de se faire tuer par une “pichenette” sur un vers qui avait 100% de son énergie.

  • Ou pour finir : La pratique incontournable du laché de corde ! Pour ceux qui ont oublié, cela consistait à lâcher la corde ninja pour faire voler son vers sur la carte puis de le faire s’accrocher de nouveau. Perso, il m’arrivait plus souvent de tomber misérablement à côté de la grenade que je venais de poser que de réussir ce coup :(.

Sorti initialement sur Amiga en 1994, il a très vité été porté sur d’autres consoles en raison de son succès, cette verion originale etait en 2 dimensions. Il aura fallu attendre 2003 pour voir apparaitre la version 3d. Bien sûr, chez Nostalgift nous préférons la version 2D car il y avait beaucoup plus d’armes (même si nous avons passer pas mal de temps à jouer sur la version 3d).

Vous en voyez d’autres ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires !

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Alyssa Milano, victime de la mode des années 80

Alyssa Milano alias Samantha Micelli dans Madame est servie, nous aura fait passer de très bons moments sur M6 tous les soirs à partir des années 80. Son succès énorme lui aura permis de faire de nombreuses photos dans les magazines de l’époque pour notre plus grand plaisir, en voici quelques unes…

Alyssa-milano-annees-80-4

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-5

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-6

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-7

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-8

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-10

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-brushing

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-debardeur

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-jaune

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-orange

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-perfecto

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-pull

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-radio-cassette

Via ztams.com

Alyssa-milano-annees-80-walkman

Via ztams.com

Alors vous craquez sur ses tenues ou son physique ?

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Mariés, deux enfants (Married… with Children)

marie 2 enfants

On aime ou on déteste cet humour gras, personnellement, j’adorais regarder cette série qui a été rediffusée jusqu’en 2011 mais qui a débuté en 1989 en France ! On se souvient tous du générique avec le pauvre Al Bundy qui se fait racketter par sa propre famille dont le chien.

Cette série raconte la vie quotidienne d’une famille américaine qui a une drôle de façon de se prouver son amour.

Tout d’abord, le père, Al Bundy, qui exerce une métier qu’il déteste : vendeur de chaussures, il n’est heureux que dans son canapé devant la télé avec une main dans le pantalon. Ensuite, nous avons la fille facile, Kelly, une blonde écervelée. Le fils, Bud (car son père adore la Budweiser) est le plus intelligent de la famille mais c’est aussi un vrai pervers. L’épouse, Peggy qui reste à la maison toute la journée et ne fait rien : En 20 ans de mariage, elle n’a fait aucune tâche ménagère. Parfois, il lui arrive de faire du shopping avec le peu d’argent que gagne son mari.

Comme si cela ne suffisait pas, Al doit également supporter Marcy, la voisine qu’il qualifie de « dinde aux mamelles atrophiées » et qui passe son temps à le critiquer avec l’aide de Peggy.

Heureusement, il y a ses amis qui fréquentent le « Nibar’bar ». Steeve (banquier qui possède une Mercedes que seul lui peut conduire) et Jefferson (un escroc qui est aussi peu actif que Peggy) respectivement 1er et 2ème époux de Marcy.

Si cette série vous a marqué, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous!

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Aux Pays-Bas, édition limitée Raider

On se souvient tous des fameux Raider : Ils reviennent en édition “rétro” au Pays-Bas.

Raider

Gros Quick, Malabar, Treets beaucoup de grandes marques à succès modifient un jour leurs mascottes, leur nom pour remettre un coup de jeunesse, relancer leur produit ou l’harmoniser au niveau mondial. En 1991, c’était donc le cas de la célèbre barre chocolatée. “Les deux doigts coupe-faim” sont désormais connus sous l’appellation de Twix partout dans le monde au lieu de Raider comme c’était le cas en Europe.

raider-twix

En Flandre et aux Pays-Bas, ils seront ravis car Raider reviennent. Il s’agit d’une version « rétro » du Twix vendue en édition temporaire, peut-on lire dans le journal De Morgen. « Pour répondre l’envie de nombreux consommateurs, nous avons décidé de réintroduire Raider sur le marché néerlandais », explique Emily Bom, porte-parole de Mars Inc. Netherlands au quotidien flamand.

Maintenant, tout ce qu’on espère c’est pouvoir en récupérer pour une prochaine box !

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Micro Machines

micromachines

Tout petit garçon qui a vécu dans les années 80 se souvient de ces petits véhicules qui faisaient passer les majorettes pour des véhicules de géants ! Autre particularité, ces voitures étaient en plastique alors que les plus grandes avaient une carrosserie en métal… A l’époque ces véhicules étaient un must-have !

Personnellement, on m’avait acheté les versions “jouet de poche” je me souviens d’heures passées à construire des villes avec des maisons/hôpitaux/hotels où 90% de la surface des bâtiments était dédiée aux garages :). Par contre, il me fallait presque autant de temps pour faire tenir le bâtiment + les petites voitures + les accessoires dans la boîte, je me retrouvais toujours avec une pièce qui ne rentrait pas dans la boîte.

Le succès fut tellement énorme que les Micro Machines sont devenus très vite, beaucoup plus que des voitures. Des déclinaisons en avions, bateaux, véhicules militaires, motos mais aussi des hélicoptères furent produites.

Pour finir, la consécration eu lieu au cinéma avec une présence très remarqué (surtout par les Casseurs Flotteurs) dans le film Maman, j’ai raté l’avion

Plus tard, il y eu même des Micro-Machines sous licence : Star Trek, Indiana Jones, Star wars…

Si vous aussi vous aviez une collection de Micro-Machines, vous pouvez partager avec nous en laissant un commentaire ci-dessous.

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Maman, j’ai raté l’avion

MamanJaiRateLAvion

Kevin est un enfant avec des tendances sadiques bien au dessus de la moyenne, il devient une véritable star en tant que personnage principal du film le plus rentable et le plus réussi de 1990.

Utilisant le prétexte de la protection de sa maison, il fait subir à 2 brigands : Les Casseurs Flotteurs les pires épreuves : boules de bowling, agrafeuses et chalumeaux.

Pour ceux qui ont oublié, voici de façon un peu plus détaillée le scénario : Ce film raconte les aventures d’un jeune garçon, qui est accidentellement oublié chez lui par sa famille nombreuse. Il profite du départ de ses frères et soeurs pour faire toutes les choses qui lui sont interdites. Ce bonheur sera de courte durée car il est visité par deux cambrioleurs maladroits (Daniel Stern et Joe Pesci) qui ont l’intention de voler la maison McCallister.

Les casseurs flotteurs apprennent bientôt qu’un adversaire redoutable pré-pubère est face à eux, prêts à déclencher une contre-attaque d’enfer avec un barrage d’articles ménagers. Le reste du film n’est que mutilation sadique pure, avec quelques messages réconfortants concernant l’esprit de Noël et l’importance de la famille pour faire bonne image, ils sont forts ces américains :D.

Si vous êtes fan de Maman, j’ai raté l’avion et que vous avez même imaginé pouvoir défendre votre maison avec des Micro-machines comme Kevin, laissez-nous un petit commentaire!

A bientôt

Fred

Posted on Laisser un commentaire

La cocotte en papier

jeu-cocotte-en-papier

Cocotte en papier, salière, coin-coin, quatre coin, pousse-pousse etc… Vous l’avez compris, nous ne savons pas le nom que vous donniez à ce jeu mais nous savons que vous y avez joué quelque soit votre génération. En effet, ce jeu est un classique de la cour d’école, comme les billes, les images ou l’élastique.

Pour jouer à ce jeu, il faut tout d’abord trouver quelqu’un qui possède cette fameuse cocotte et ensuite répondre à 2 questions :

  • “Combien t’en veux ?”

  • “Quelle couleur ?”

Bien sûr, il y avait des malins qui répondaient à la première question avec un chiffre assez élevé afin d’embêter le petit camarade possesseur de la cocotte!

Le plaisir de ce jeu (au delà de poser des devinettes pour certains ou donner des gages pour d’autres) était de maîtriser sa fabrication.

Est-ce que vous vous souvenez comment le fabriquer?

A bientôt,

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Le Walkman et la Cassette audio

K7-cassette

Avant le MP3, il existait un support rectangulaire comprenant deux bobines où était enroulé une bande magnétique. Il s’agit bien sûr de la cassette audio, aussi appelée “minicassette” ou plus simplement : K7.

Tout cela m’évoque ma jeunesse…Août 96, direction l’aéroport, je pars en vacances d’été avec mon nouveau FX651 de chez Sony acheté avec mes économies, il était à peine plus grand qu’une cassette, un must! Dans la valise, j’avais glissé 5-6 cassettes dont le contenu avait été enregistré grâce à mon énorme Sanyo Radio Cassette.

La technique était simple mais laborieuse, en voici les étapes :

1)Enregistrer pendant plusieurs heures différentes radios : pour cela, il faut lancer la radio puis appuyer sur le bouton “play” et “rec” en même temps, bien sûr si on ne souhaite pas se faire remarquer, mieux vaut baisser le son de la radio pendant cet enregistrement.

2)Lancer la lecture de la cassette d’enregistrement radio puis enregistrer son contenu sur une seconde cassette. Bien sûr, les touche “pause”, “rewind” et “forward” deviennent vos amies car il va falloir placer des pauses entre chaque morceau et supprimer les pubs et les interventions de l’animateur radio.

3)Enfin, pour ne pas risquer d’effacer le contenu de sa cassette, il faut briser les 2 petites languettes qui se trouvent sur les côtés de la cassette.

Au final, on se retrouvait avec une compilation de chansons auxquelles il manquait soit le début soit la fin, ou les 2 mais on était content d’avoir sa playlist pour l’été !

Vous aussi vous avez eu le “plaisir” de créer vos playlists? Avez-vous eu le bonheur de rembobiner votre cassette avec un Bic? Avez-vous acheté une K7 2 titres? Dites-le nous dans les commentaires :).

Fred

Posted on Laisser un commentaire

La colle en pot Cléopatre – Colle amande

colle-cleopatre

Parfois, j’ai l’impression de me revoir à la table ronde de ma classe de maternelle en train de faire de gros pâtés avec mon pot de colle qui possédait un petit couvercle coloré. J’avoue même que parfois je mangeais cette colle, mais j’ai cru comprendre que je n’était pas le seul 🙂

Cette colle est née en 1930 dans un pot en aluminium mais ce n’est qu’en 1963 qu’elle connait sa forme définitive avec spatule et son emplacement dans le pot.

Son odeur unique à l’amande nous enivrait! comment l’oublier? Faites le test : achetez en une et sentez-la, les souvenirs liés à cette odeur réapparaissent par magie!

Aussi mythique soit elle, la belle épopée connait un déclin avec l’arrivée massive des bâtons de colle à la fin des années 1980. Aujourd’hui, les nouvelles générations d’écoliers sont davantage marquées par les bâtons jaunes UHU.

Sachez également que vous pouvez fabriquer une colle du même type tout simplement avec de la farine et de l’eau !

Pour ceux qui souhaitent rire, vous pouvez lire cet article: Drogues – Un programme gouvernemental pour aider ces adultes encore accros à la colle Cléopâtre

Et pour ceux qui souhaitent partager leurs souvenirs, vous pouvez écrire un commentaire ci-dessous !

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Jeu de l’élastique

jeu-elastique

Un jeu mythique de la cour d’école pour nous les filles !

[one_third]
regles-jeu-elastique
[/one_third]
[two_third last=last]

Avec 2 copines, ou entre 2 chaises, l’idée était de sauter dedans ou dehors (voir même sur l’élastique) en chantant une comptine. Plus on réussissait et plus on montait l’élastique (cheville, genou, taille).

Un jeu simple en apparence mais qui demandait plus d’habilité et d’endurance qu’on le pense.

[/two_third]

Et si vous faisiez le test ? Vous en sentez-vous capable ? (je vous conseille les 2 chaises plutôt que les 2 amies, si vous ne voulez pas trop avoir l’affiche)

Céline

Posted on Laisser un commentaire

Spirograph

spirograph

La promesse du Spirograph est qu’avec ou sans talent artistique, tous les enfants peuvent produire des chefs-d’œuvre abstraits. Ce jouet géométrique a été introduit dans le monde lors d’une expo de jouets en 1965. Kenner Toys surent déceler le potentiel quand ils l’ont vu et ont acquis les droits de commercialisation aux Etats Unis, depuis il est devenu un grand classique de nos jouets.

Alors, comment ça marche?

C’est simple. Il suffit de sélectionner un petit cercle cranté, de choisir une de ses perforations pour y glisser la mine de son crayon et de le faire tourner dans un des cercles (qui lui doit rester immobile).

Pour ma part, ce n’était pas si simple, car soit je sautais des crans, soit ma feuille bougeait et donc ma forme n’était pas des plus réussies… Je n’étais qu’un garçon 🙂 Donc je retournais jouer aux petits voitures…

Vous avez passé des heures à dessiner avec Spirograph? Si c’est le cas, postez un petit commentaire 🙂

Posted on Laisser un commentaire

Tortues Ninja : Les Chevaliers d’écaille (1987-1996)

Tortues-Ninja

La version des dessins animés Tortues Ninja que nous aimons chez NostalGift, c’est la première de 1987 bien sûr. Depuis, de nombreuses versions sont sorties et celle que nos enfants regardent actuellement est déjà la 4ème version…

Si vous étiez fan vous avez certainement collectionné les images afin de compléter l’album Panini, accroché des pin’s sur votre banane et vous avez surtout passé des heures sur votre NES ou Game boy en leur compagnie!

Les Tortues Ninja sont à la base un “comic” qui a cartoné aux Etats-Unis, il a donc été très vite imaginé une version dessin animée. Nous allons vous remémorer l’histoire de nos Tortues Ninja en dessin animé.

La première version en dessin animé raconte l’histoire d’Hamato Yoshi alias Splinter, qui était maître d’un clan Ninja, appelé les Célestes, basé au Japon… Trahi par un de ses disciples (Shredder) et déshonoré, il part se réfugier à l’autre bout du monde pour recommencer une nouvelle vie, à New York. Mais sans argent, il est contraint de se réfugier dans les égouts, et vie en la compagnie des rats, ses seuls amis.

Plus tard, Splinter découvre 4 bébés tortues tombées dans un produit mutagène suite à un accident. Les prenant en pitié, il les tire du liquide et les recueille, s’exposant lui-même à la substance chimique. Sous l’effet du produit, les quatre tortues mutent peu à peu, jusqu’à développer un aspect et une intelligence humaines. Splinter quant à lui ayant touché des rats, l’agent mutagène a pour effet de le transformer en rat aux proportions humaines. Il devient alors le père adoptif des tortues, qu’il élève et entraîne aux arts martiaux afin qu’ils puissent survivre. Passionné par l’histoire de l’art, les tortues mutantes sont baptisées de noms d’artistes de cette époque : Michelangelo, Leonardo, Raphael et Donatello.

Les tortues sont chacune spécialisées dans l’utilisation d’une arme précise (les Ninjatōs par Leonardo, les saï par Raphael, le bō par Donatello et les nunchaku par Michelangelo) et elles portent des bandanas qui sont propre à chaque tortue (le bleu pour Leonardo, le mauve pour Donatello, le rouge pour Raphael et l’orange pour Michelangelo).

Schredder qui souhaite terminer son travail entamé au Japon sur notre pauvre Splinter, rejoins nos 5 héros à New York et s’entoure de Bebop, Rocksteady et de l’extra-terreste Krang. Mais il faudra maintenant qu’il compte sur les alliés de Splinter: les Tortues Ninja qui sont elles maimes aidées de la journaliste de Channel 6, April O’Neil qui porte une incroyable combinaison jaune moulante!

Vous vous souvenez d’autres produits dérivés “Tortues Ninja” ? Vous avez réussi a terminer le jeu sur votre NES alors n’hésitez pas à laisser un commentaire 🙂

Et si vous êtes fan, n’hésitez pas à vous abonner à la box génération 80 Homme NostalGift car nous n’hésiterons pas y inclure les “Tortues Ninja” .

Posted on Laisser un commentaire

Le Bandana

bandana

C’est un accessoire de mode popularisé en France par un chanteur rebelle. Cet accessoire (en général rouge) a lui même une connotation de rebellion, vous avez deviné de quel accessoire il s’agit ?

Et oui, nous parlons du bandana, il est l’accessoire obligatoire d’une garde robe dans les années 80. Qu’il se place sur la tête de façon traditionnelle, autour du cou ou du bras, il faut en avoir un.

[one_third] MarcheAlombre [/one_third]

[two_third last=last]

1980, Renaud lance son album “Marche à l’ombre”. Sur la couverture de la pochette de l’album, on voit une photo de lui en noir et blanc et le seul élément coloré est son bandana rouge. Grâce à cette pochette, le bandana est devenu un accessoire de mode grand public et incontournable.

[/two_third]

[clear]

C’est un tissu carré en coton le plus souvent (ou cachemire, parfois) avec des motifs paisley, également appelés motifs cachemire (comme par hasard ;)). Pour notre bandana des années 80, ces motifs étaient blancs sur un fond bleu ou rouge.

Le bandana ne date pas seulement des années 80, il était déjà porté par les paysans sévillans aux 18ème siècle et les colons espagnols ont exporté cette mode en amérique. Cette mode a perduré jusque dans les années 70, où des communautés très différentes l’utilisaient pour différentes raisons :

  • Les guitaristes des groupes de rock l’utilisaient autour du poignet pour ne pas avoir froid. Ainsi il devint une symbole pour les rockeurs.

  • Les homosexuels l’utilisaient également pour faire passer des petits messages aux potentiels “intéressés” via la position et le couleur du bandana.

  • Enfin, les gangs l’utilisaient également comment moyen de communication ou d’identification.

Vous en portez toujours un ou vous en avez un dans votre placard ? N’hésitez pas à nous le dire.

Fred

Posted on Un commentaire

J’aime lire

j'aime-lire

Ce petit magazine rouge avec sa mascotte BonneMine marque les enfants depuis 1977, date de son arrivée dans les kiosques. Il est édité par Bayard Presse qui édite aussi d’autres magazines de notre enfance comme Pomme d’api, Astrapi et Okapi.

J’aime lire comprend un roman, les jeux de Bonnemine et des bandes-dessinées.

Dans les années 80-90, c’est surtout la partie bande dessinée qui nous intéressait avec les aventures de Tom-Tom et Nana. Leurs histoires eurent tellement de succès que la Bande Dessinée fut éditée pour les librairies. La famille Dubouchon eu même le droit à une adaptation en dessin animé.

J’aime lire existe toujours d’ailleurs et compte toujours plus de 2 millions de lecteurs malgré la disparition de Tom-Tom et Nana, remplacés depuis par de nouveaux héros, Ariol et Anatole Latuile. Vous pouvez donc abonner vos enfants à ce magazine, je suis sur que ca (vous) leur fera plaisir.

Quelles histoires ou bandes dessinées de ce magazine vous ont marqué? Dites-le nous dans les commentaires 🙂

Fred

Posted on Laisser un commentaire

La Coupe Mullet

coupeMullet

C’est LA coupe des années 80. Toutes les vraies stars en avait une. Quand je dis vraies stars, je pense à Chuck Norris, Hulk Hogan et Mc Gyver par exemple. Cette mode touchait le monde de la musique avec Bono (U2), George Michael, David Bowie ou Phil Collins et les joueurs de foot : Tony Vairelles, Franz Beckenbauer, Chris Waddle… Nos images Panini s’en souviennent encore.

Cette coupe consistait à avoir une coupe classique de face (oreilles dégagées) et une coupe de vrai rebelle à l’arrière (cheveux longs) et si vous étiez un vrai fou-fou, vous pouviez teindre vos cheveux à l’arrière afin de ressembler à votre rock star préférée.

Les petits garçons de cette époque ne pouvaient bien sûr pas se faire de telles coupes, ils leur restaient donc la “petite queue” sur la nuque que les parent adoraient demander au coiffeur.

De nos jours, cette coupe n’est vraiment plus à la mode et est l’objet de dérision. Malgré tout, certaines stars s’y sont essayés tel que Cristiano Ronaldo au début de sa carrière…

Si vous avez porté cette coupe, n’hésitez pas à nous envoyer votre photo afin d’illustrer notre article.

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Les petits carrés

carres

A partir du collège, on commence à sélectionner les cours qui ne nous intéressent pas mais auxquels il faut faire acte présence pour éviter un mot des parents… Pendant ces cours, il faut donc trouver une occupation. Si son camarade de bureau est de la même humeur, c’est qu’il est le moment de faire un petit jeu sur papier. L’un de ces jeux est le jeu des petits carrés.

Le but du jeu pour les 2 adversaires est identique, il sagit de tracer le plus grand nombre de carrés. Avant de commencer il faut tracer sur une feuille quadrillée un grand carré (20 x 20 par ex). Le jeu se déroule ensuite ainsi : chaque joueur trace un trait sur le quadrillage, celui qui trace le dernier trait du carré a gagné le carré et inscrit son initiale à l’intérieur (ou colorie de la couleur de son stylo), de plus il rejoue immédiatement.

Personnellement, je me souviens du début de la partie qui est assez pénible car il y a peu de chance de faire un carré. Quand arrivait le moment de pouvoir faire les petits carrés, cela devenait par contre assez expéditif.

Et vous, vous avez des souvenirs de ce jeu ?

Fred

Posted on Laisser un commentaire

Le facteur n’est pas passé

facteur

C’est le jeu classique de primaire, avec un facteur qui livre des colis et une chanson qu’on a tous en tête.

Les règles du jeu et la chanson varient un peu selon la région où vous êtes. Pour moi, qui vivait sur Paris, le règles étaient les suivantes. Tout d’abord, il faut un colis, il s’agissait le plus souvent d’un bout de tissu et un facteur désigné parmi les enfants. Ensuite, les enfants se placent assis en cercle et chantent les yeux fermés. La chanson dont je me souviens est “1 heure le facteur n’est pas passé, 2 heures le facteur n’est pas passé, 3 heures etc…” le nombre d’heures s’incrémentait jusqu’à ce que le facteur crie “Il est passé !” après avoir déposé son colis. A ce moment là, tout les enfants regardent si ils ont reçu le colis. Si le colis est reçu, le facteur doit vite être attrapé par celui qui a reçu le colis avant que le facteur lui prenne sa place.

En me remémorant les règles, 2 souvenirs me reviennent:

  • La petite tension quand je chantais en attendant de savoir si j’allais être celui qui allait recevoir le colis de la part du facteur.

  • Le facteur avait toujours la fâcheuse tendance de commencer à courir dès qu’il avait posé le colis, il était donc assez facile de savoir si le colis était derrière soit.

Vos règles étaient différentes ? N’hésitez pas à nous le dire dans les commentaires,

Fred