Les friandises des années 60 : que de bons souvenirs ! | NostalGift | Retombez en enfance tous les mois !
Votre 1ère box livrée sous 48h avec Colissimo (Les suivantes à partir du 15 de chaque mois)
livraison Livraison GRATUITE en point relais dès 30€ d'achats (sauf box mensuelle)

Les friandises des années 60 : que de bons souvenirs !

Categories:Ecole
friandise cours de recreation

Il suffit parfois d’une image, d’une odeur ou d’une chanson pour que resurgissent aussitôt les souvenirs d’enfance, ces instants d’insouciance et ces délicieux petits moments de gourmandise ! La cour de récréation était le lieu des échanges : roudoudou, haribo Zan ou stoptou, voilà bien de sucreries que l’on aimerait bien retrouver en bouche.


Friandises et douceurs


À l’époque, dans les années 60, l’argent de poche ne se composait que de quelques pièces obtenues ici et là, chez papy ou chez tata. Les enfants ont ainsi pris l’habitude de quémander les restes de monnaie après les courses avec Maman et de filer chez l’épicier du coin pour s’acheter des friandises et des bonbons. Au choix, ils pouvaient s’offrir un rouleau de réglisse ou un Cocoboer, ces fameuses petites boîtes en métal rondes et bombées contenant de la poudre de réglisse, une poudre marron qu’on goûtait au doigt ou parfois même à la boîte. Les roudoudous étaient tout aussi incontournables. Ils se présentaient sous la forme d’une coquille de plastique avec en son cœur, du sucre aromatisé à sucer. On se rappelle également des sucettes Pierrot Gourmand aux nombreux parfums et des sucres d’orge, mais aussi des boules de coco, des quartiers d’orange et citron et des masques noirs que l’on adorait mâcher entre deux jeux. La cour de récréation n’était pas de simples terrains de jeu, c’était aussi des endroits d’échanges, car on pouvait faire de petits trocs de confiseries en tout genre.


Gourmandise quand tu nous tiens !


On se rappelle également des bâtons de réglisse qui comblaient nos souvenirs d’enfance de bons moments de gourmandise. À cela s’ajoute la nostalgie des violettes et des bonbons au miel qui, avec leurs goûts acidulés, donnaient en bouche une saveur unique en son genre. À l’époque, les bonbons étaient durs en bouches et il n’y avait pas ces bonbons mous que l’on connaît maintenant. Dans un autre genre, les caramels comme le fameux carambar, ce célèbre bonbon au caramel avec au-dedans une devinette ou une petite histoire qu’affectionnaient tout particulièrement les enfants. Pour sa part, le berlingot, ce bonbon dur et translucide en forme de pyramide fabriqué à base de sirop de fruits confits se remarquait en bouche par son goût fruité et sucré à souhait. On se remémore également de la poudre acidulée que l’on aspirait à l’aide d’une paille et des boules de chewing-gum que l’on mettait de longues minutes en bouche pour en aspirer toute leur saveur. Toutes ces confiseries et ces douceurs étaient vendues en épiceries et en boulangeries et les enfants, en rentrant de l’école, accouraient à pied pour s’en acheter. Il n’y avait pas encore de grandes surfaces et les choix étaient assez limités, mais les enfants y trouvaient leur bonheur.


Ces plaisirs simples de la vie se classent désormais parmi les souvenirs d’enfance et il y a sûrement des bonbons que l’on a oublié de mentionner, mais dans l’ensemble, ceux que l’on a listés étaient les plus marquants. On retrouve certes aujourd’hui quelques barres de carambar, du réglisse et des bonbons aux fruits, mais comme à l’époque, ils n’étaient pas aussi facilement accessibles pour les petits, on se dit que c’était définitivement mieux avant !


wwww.rosemeesedition.com

Si vous êtes nostalgique des bonbons des années 60, redécouvrez les dans notre boutique :

Laisser un commentaire

Name*
Email*
Url
Votre commentaire*

 

X
coucou